Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

CURIOSITIES OF THE SKY. :: Gestion du personnage :: this imaginary starting line
 

 
Caleb Sawyer - Command me to be well


there are two sides to every story and the truth usually lies




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
everything must begin and end


everything must begin and end






Caleb Sawyer - Command me to be well ; posté le Sam 12 Nov - 16:10




⊰ Caleb Ethan Sawyer ⊱
I don't care if it hurts, I want to have control, I want a perfect body, I want a perfect soul. I want you to notice when I'm not around. You're so fucking special, I wish I was special



Caleb Sawyer, né le 24/04/89, atteste sur l'honneur les informations suivantes le concernant :

⊰ NOM : Sawyer. ⊰ PRÉNOM : Caleb. ⊰ DATE & LIEU DE NAISSANCE : 24 Avril 1989 à San Diego. ⊰ AGE : 27 ans. ⊰ NATIONALITÉ : Américain. ⊰ RACE : Humain. ⊰ MÉTIER : Comédien. SITUATION FINANCIÈRE ⊰  : Aisée. ORIENTATION SEXUELLE ⊰  : Hétérosexuel. ⊰ SITUATION MARITALE : Célibataire. ⊰ CRÉDITS : à venir

I'm just gonna dance all night, I'm messed up, I'm so out of line

⊰ CROYEZ VOUS EN LA MAGIE ? C'est une question compliqué. Caleb est relativement terre à terre, comme gars. Il a besoin de voir pour croire, il n'est pas franchement superstitieux. Disons plutôt qu'il est sceptique. Il y a certaines choses qui restent inexpliquées. Les guérisons miraculeuses, les mystères jamais élucidés, il y en a, et pas des moindre. Alors il se doute qu'il doit bien y avoir "quelque chose", quelque part. Un dieu ou quelque chose comme ça. S'il apprenait l'existence des sorciers, il tomberait de haut, c'est certain. Il aurait beaucoup de mal à le croire, il songerait d'abord à une vaste blague. C'est vrai quoi. Il y a du chemin entre admettre que tout n'est pas scientifiquement plausible, et concevoir l'existence de sorciers aux pouvoirs magiques influencés par la lune et le soleil...

⊰ AVEZ-VOUS DÉJÀ EU A FAIRE A D'ÉTRANGES PHÉNOMÈNES ? Liés à la magie ? Non. Comme tous les gamins du monde, il a assisté à des numéros de magie, au cirque, la femme coupée en deux, la pièce qui passe d'une main à l'autre, la personne qui se téléporte ou la femme qui change de robe en trois secondes. Quand il était encore enfant, il était fasciné, curieux et intéressé ; surtout émerveillé. Puis il a grandi. Il a su qu'il y avait "un truc". Une astuce, une combine, un subterfuge. Il a arrêté de croire aux tours de magie et il n'est plus allé voir de spectacles du genre. A part les petits miracles du quotidien (reconstituer une paire de chaussettes par pur hasard, par exemple), il n'a plus assisté à rien qu'il puisse qualifier de "magique".
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Caleb est un garçon compliqué. Qui penserait le connaître se fourvoierait probablement. Il est fondamentalement gentil, dans le sens où il ne souhaite le mal de personne ; pas sans raison, entendez bien. Il ne dormirait pas dehors pour laisser son lit à un inconnu, mais il lâche volontiers quelques pièces dans la main d'un pauvre homme quand l'occasion se présente. Il est appliqué et patient, si persévérant que d'aucun se risquerait à le dire acharné. Il ne sait pas souvent ce qu'il veut, mais quand il le veut, le plus souvent, il l'obtient. Le cas échéant, il a beaucoup de mal à se gérer ; lui-même se décrit capricieux, ce qui est loin d'être fondamentalement faux. S'il doit se trouver une qualité, ce serait sûrement sa lucidité ; sur lui-même, mais surtout sur le monde. En tout cas, il en est persuadé - et il est têtu. En résulte une certaine forme de condescendance à l'égard du commun des mortels, dont il fait pourtant partie. De ça aussi il a conscience et plus le temps passe, moins il le supporte. Le sentiment d'insatisfaction ne le quitte jamais ; quoi qu'il fasse, quoi qu'il vive, il sent qu'il mérite mieux. Il recherche la perfection, tout en sachant pertinemment qu'il ne la trouvera jamais. Mais il persévère ; il s'acharne. Il est buté et patient ; il finira bien par y arriver. L'optimisme n'est, en revanche, pas vraiment son fort. Le courage le fuit régulièrement et il peine parfois à se remettre d'aplomb. Malgré une indépendance dont il se targue et une solitude qu'il a appris à aimer, il a souvent besoin d'être rassuré ; un autre besoin rarement assouvi qui entretient son sentiment d'incomplétude. C'est un type compliqué, torturé à sa façon, qui entretient pourtant une tendance à la complaisance. Ca alimente un petit côté dramatique, tragique, qui plaît assez à sa fibre artistique. C'est un comédien hors pair, ce dont il est extrêmement fier. C'est son point fort, son truc à lui. Ca nourrit ses projets de carrière, mais il est beaucoup plus difficile pour lui de jouer à quoi que ce soit en dehors des planches. Malgré tout, il est plutôt sanguin, voudrait se prétendre entier. Finalement, son trait le plus important serait peut-être son imprévisibilité.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
tics, manies, anecdoctes Il est né en Amérique et y a vécu les vingt premières années de sa vie Il traîne, de fait, un fichu accent américain Son père est PDG d'une multinationale basée aux US. Il aurait voulu que son fils fasse les études qui lui permettraient de reprendre l'entreprise, mais Caleb a refusé. Curieux de tout, il n'a pas fait plus de deux ans dans la même filière, toujours insatisfait, et a finalement abandonné ses études il y a cinq ans. Depuis, il voyage, il a parcouru une énorme partie de l'Amérique du Nord et de l'Europe. Il a finalement décidé de reprendre ses études en art du spectacle en Angleterre. Ses parents lui envoient de l'argent régulièrement, il soupçonne un virement automatique. Il n'a jamais pris la peine d'entretenir la moindre relation amoureuse sur du long terme et n'est jamais réellement tombé amoureux. Il a besoin de faire du sport pour se vider la tête et se défouler. Sinon il est à peu près certain d'exploser. Il s'étire au moins cinquante fois par jour. Il se passe tout le temps une main dans les cheveux, automatiquement. Il déteste les sous-vêtements colorés Il n'aime pas la nourriture trop épicée Il porte très mal les collants mode XVIIe.



Caleb est né à San Diego, en Amérique du Nord, où il n'a jamais manqué de rien. Aujourd'hui quand il y pense, il se dit que son problème vient peut-être de là. Il n'a jamais manqué de rien. Est-ce qu'on peut se lasser du confort ? Se créer des vides là où il y en a pas, juste pour devoir trouver quelque chose de nouveau dont on devrait avoir besoin ? C'est vachement tordu.
Bref, il n'a manqué de rien, grâce à son cher paternel, qui continue d'ailleurs largement de l'entretenir. Elève sage et curieux, il a fait une année d'économie après son diplôme pour faire plaisir à son père, mais s'est très vite rendu à l'évidence : ça ne lui plaisait pas. Et il était hors de question qu'il se contente de faire quelque chose qu'il n'aimait pas pour faire plaisir à son vieux ; alors, il a laissé tomber. Il a fait une année d'histoire, parce que c'était vachement intéressant. Il a appris plein de choses, mais il n'avait pas non plus envie de travailler dans ça le reste de sa vie. Alors il a laissé tomber. Il a fait une année de maths, parce qu'il était drôlement bon et qu'il voulait voir s'il pouvait aller plus loin. Et il pouvait. Mais, dès qu'il était question de se projeter, ça coinçait encore. Alors il a laissé tomber.
De toute évidence, il n'y avait pas grand chose pour lui dans ce monde où il n'avait jamais manqué de rien. Alors il est parti, il a fait le tour du pays, il a travaillé çà et là, appris quelques trucs là où on voulait bien de lui pour quelques temps ; toujours avec un petit compte bancaire généreusement entretenu par un père qui, bien que déçu, n'allait décemment pas laisser crever son môme quelque part dans la nature. Les années s'égrainaient doucement et Caleb, il est descendu au Mexique où il est resté encore un an. Et il a déguerpi en Europe. France, Allemagne, Pays-Bas, puis re-France, et maintenant Angleterre. Il bouge, et à chaque fois il recommence. Il se trouve un job un peu pourri, quelques copains, une fille de temps en temps. Tout lui va, mais rien ne lui suffit. Il faut sans cesse qu'il trouve autre chose. Quelques constantes, pourtant : Que ce soit dans une salle de sport à Paris ou sur des rings clandestins au Mexique, il a toujours fallu qu'il distribue des coups pour évacuer. Que ce soit sur les planches d'un théâtre miteux dans les bas-fonds de Hambourg, sur celles de sa première école à San Diego ou celles de l'université, ici, il n'a jamais cessé de jouer. Il a presque trente ans aujourd'hui et il sait qu'il ne va plus pouvoir continuer son train de vie indéfiniment. Alors il a posé ses valides à Reedmor, ça fait quelques mois maintenant. Pour l'instant, il ne prévoit pas de repartir. Il ressent quelque chose, dans cette ville, il ne sait pas trop ce que c'est. Quelque chose de différent ; alors il se dit que, qui sait, peut-être qu'il trouvera ce qu'il veut ici. Quitte à rester quelque part, autant que ce soit un endroit exceptionnel. Le théâtre, c'est pour lui. La boxe aussi, mais il tient quand même un peu trop à son visage pour envisager d'y faire carrière. Alors ce sera le théâtre, parce qu'il faudra bien que ce soit quelque chose. Il reste là, il attend l'occasion de trouver sa vie. Ou alors il attend qu'elle lui tombe dessus. Comme par magie.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]




⊰ pseudo : Caleb, ça ira bien ⊰ prénom : Comme ton chat. Ca a souvent des noms cools les chats. ⊰ âge : Moins que le plus vieux d'entre vous et sûrement moins aussi que le plus jeune ⊰ région : La Terre du Milieu. ⊰ présence : Régulière ⊰ type de personnage : inventé. ⊰ où as-tu connu le forum : C'est Anaelle qui m'en a parlé... ou l'une des Anaelle. Vu qu'il y en a deux, je crois :') ⊰ ton avis sur le forum : Le design claque et votre contexte déchire ! ⊰ un dernier mot : CHAUSSETTE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caleb Sawyer - Command me to be well
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tromp class frigates (air defense and command)
» Tom Sawyer
» ROBBY & CALEB ♠ quand le point de non retour est atteint, il n'y a plus de retour en arrière
» Film : Strategic Air Command
» Une reprise des Filles de Caleb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CURIOSITIES OF THE SKY. :: Gestion du personnage :: this imaginary starting line-
Sauter vers: